• Relations Presse
  • Aurélie DEFRETIN
  • 01 53 26 45 64
Jeudi 23 mars 2017

Sondage Ifop et Bilendi : les Français, l’information et la prévention du sida

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

« Contre toute attente, l’état des connaissances sur le VIH/sida de l’ensemble des Français est aussi alarmant, et ce quel que soit l’âge. »

Comme tous les ans pour le week-end du Sidaction, l’association publie les résultats d’un sondage réalisé par l’Ifop et Bilendi auprès des jeunes âgés entre 15 et 24 ans. L’occasion malheureusement de constater, à chaque fois, la détérioration du niveau d’information sur le VIH au sein de cette génération : le sentiment d’information a chuté de 10 points par rapport à 2014.

 

Cette année, nous avons voulu vérifier si le manque de connaissances et le sentiment d’invincibilité face aux risques liés au virus ne concernaient vraiment que les plus jeunes, qui n’ont pas connu les années noires du début de l’épidémie. Un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus a donc été inclus. Contre toute attente, l’état des connaissances sur le VIH/sida de l’ensemble des Français est aussi alarmant, et ce quel que soit l’âge.

S’agissant des méthodes de prévention, les réponses des Français, tout âge confondu, révèlent de véritables lacunes. Seule une personne sur deux sait par exemple qu’il existe désormais un autotest de dépistage du sida vendu en pharmacie. 42% des Français estiment par ailleurs être mal informés sur les lieux où aller pour se faire dépister afin de connaître son statut sérologique. 57% estiment être mal informés sur l’existence d’un traitement d’urgence si on a pris un risque. Des pourcentages identiques pour les 15-24 ans et l’ensemble de la population.

Surtout, les idées fausses et reçues persistent ! Et les jeunes sont loin d’être les seuls à croire que l’on risque d’être contaminé par le virus du sida en s’asseyant sur des toilettes publiques ou en buvant dans le même verre qu’une personne séropositive… 16% des Français pensent par exemple que l’utilisation d’un produit de toilette intime est efficace pour empêcher la transmission du virus du sida. Un Français sur trois a des représentations partielles et/ou erronées des modes de transmission de la maladie. Plus grave encore, plus de trente ans après l’apparition de l’épidémie et malgré des décennies de promotion du préservatif, un quart reste persuadé que le risque existe même lors d’un rapport sexuel protégé.

Cette méconnaissance généralisée se traduit de façon paradoxale. D’un côté, la peur du VIH/sida reste très présente, pour 71% des Français, et notamment chez les plus jeunes : 80 % contre 76 % en 2016. Mais cela n’empêche ni les pratiques à risque, ni la banalisation de la maladie. Près d’un Français sur deux, qu’il soit en couple ou non, estime qu’il a moins de risques que les autres d’être contaminé par le VIH. Pourtant, face au virus du sida, nous sommes tous égaux, et tous concernés.

10 chiffres à retenir

  • 42% des Français estiment être mal informés sur les lieux où aller pour se faire dépister afin de connaître son statut sérologique (même % pour les 15-24 ans).
  • 71% des Français déclarent que le sida leur fait peur (80% des 15-24 ans).
  • 44% des Français pensent que le VIH et le sida renvoient à la même chose (35% des 15-24 ans).
  • 15% des Français pensent que l’utilisation d’un produit de toilette intime est efficace pour empêcher la transmission du VIH/sida (12% des 15-24 ans).
  • 16% des Français pensent que le virus du sida peut être transmis en s’asseyant sur un siège de toilettes publiques (18% des 15-24 ans).
  • 22% des Français pensent qu’il existe des médicaments pour guérir du sida (23% des 15-24 ans).
  • 22% des Français pensent que le virus du sida peut être transmis en ayant des rapports protégés avec une personne séropositive (27% des 15-24 ans).
  • 15% des Français pensent que le virus du sida peut être transmis en embrassant une personne séropositive (21% des 15-24 ans).
  • 15% des Français pensent que le virus du sida peut être transmis en entrant en contact avec la transpiration d’une personne séropositive (21% des 15-24 ans).
  • 44% des Français estiment qu’ils ont moins de risques que les autres d’être contaminé par le virus du sida, qu’ils soient en couple ou non (28% des 15-24 ans).


Notes aux rédactions :

Sondage Ifop et Bilendi pour Sidaction réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 8 au 13 février 2017 auprès d’un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 24 ans et d’un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

Jeudi 23 mars 2017
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
les derniers communiqués
  • Lundi 13 novembre 2017
    FRANCOISE BARRE-SINOUSSI, NOUVELLE PRESIDENTE DE SIDACTION [lire le communiqué]
  • Mardi 17 octobre 2017
    Chefs Solidaires 2017 : 450 professionnels des métiers de bouche mobilisés pour la lutte contre le sida [lire le communiqué]
  • Mardi 17 octobre 2017
    "Assez de belles paroles, Monsieur le Président, passez aux actes !" [lire le communiqué]
  • Mardi 10 octobre 2017
    LA FORMATION TRANSVERSALE, UNE DES CLES POUR FAIRE AVANCER LA LUTTE CONTRE LE SIDA [lire le communiqué]
  • Jeudi 14 septembre 2017
    Line Renaud s'exprime à l'ONU jeudi 21 septembre 2017 [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués