• Relations Presse
  • Aurélie DEFRETIN
  • 01 53 26 45 64
Mardi 28 novembre 2017

Jeunes et VIH : injustice sociale et niveau d’informations alarmants

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Sidaction lance la 4ème édition du VIH-Pocket Film pour les 15-25 ans

SIDACTION.jpg
  © Vincent Isoré

En France en 2016, près de 10 % du nombre total de découvertes de séropositivité concernent les jeunes de 15-24 ans. Le dernier sondage1 Ifop-Bilendi réalisé par Sidaction fait état d’une détérioration inquiétante du niveau d’information sur le VIH, les modes de transmissions, de prévention et de traitement de l’épidémie. Il met notamment en avant le lien entre manque d’informations, précarité et vulnérabilité face au VIH. 30 ans après le début de l’épidémie, le VIH apparaît toujours comme un marqueur des inégalités sociales.
Face à ce constat et à l'occasion du 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, Sidaction défend la nécessité d’informer tous les jeunes sans distinction sociale, d’intensifier les politiques de prévention et toutes les formes de sensibilisation, au sein ou en dehors du milieu scolaire. Dans ce cadre, Sidaction organise la 4ème édition du VIH-Pocket Film pour les 15-25 ans, concours autour de la lutte contre le sida entre pairs.


Des chiffres préoccupants


Prise de risques face au VIH / Situation économique

- 10 % des jeunes interrogés déclarent s’être fréquemment exposés au risque d’être contaminé par le VIH. Ce chiffre s’élève à 16% chez les personnes sans activité professionnelle.
-
La moyenne des jeunes s’estimant mal informés atteint 24% chez les CSP - contre 20 % chez les CSP +-, un chiffre en augmentation de 9 % par rapport à 2014. 

Prise de risques face au VIH / Niveau d’informations et d’études

- 21 % des 15-24 ans estiment être mal informés sur le VIH. 
     
o  Ce chiffre, déjà trop élevé – 20%-  chez les jeunes avec un diplôme supérieur, atteint 28% chez les jeunes sans diplôme ou au niveau CEP/BEPC 
- 46% des jeunes déclarent avoir fait l’expérience d’un test de dépistage. Ce chiffre n’atteint que 28 % chez les jeunes sans diplôme ou au niveau CEP/BEPC.


« On ne peut accepter que le manque d’informations atteigne un tel niveau chez les jeunes en général. Nous devons trouver tous les moyens possibles pour que l’environnement social n’ait pas un impact sur le niveau de connaissances et sur les prises de risque face au VIH et à l’ensemble des infections sexuellement transmissibles. » déclare Florence Thune, directrice générale de Sidaction.
L’absence d’information engendre également le retour des idées fausses sur les modes de transmission et concourt à la banalisation du VIH, où la question du dépistage n’apparaît pas comme une évidence. 
« Il est urgent et nécessaire de reprendre les fondamentaux en terme d’information et de prévention. Il faut faire circuler des messages dans et en dehors de la sphère scolaire pour atteindre tous les jeunes dans toute leur diversité, quelle que soit leur milieu social ou leur orientation sexuelle. Sans une volonté politique et un engagement politique adéquats, nous ne parviendrons pas à faire baisser le nombre de contaminations, en hausse de 24% chez les jeunes de 15 à 24 ans depuis 2007 » poursuit-elle.



Le VIH Pocket Films, outil de sensibilisation participatif pour tous les jeunes

Sidaction, par le biais du VIH Pocket Films, invite les jeunes âgés de 15 à 25 ans, à réaliser de courtes vidéos sur les enjeux actuels de la santé sexuelle et la lutte contre le sida. Sidaction a volontairement utilisé les modes de communication des jeunes afin qu’ils s’interrogent sur leurs connaissances et bénéficient d’une sensibilisation entre pairs. L’utilisation de canaux hors scolaires, tels que le numérique et les réseaux sociaux, est essentielle pour atteindre le plus grand nombre.

Le VIH Pocket film permet d’évoquer des sujets plus larges que le VIH tels que l’orientation sexuelle, la sexualité comme source d’épanouissement, la lutte contre les IST en général et contre les discriminations. 

« À l’heure de la stratégie nationale en santé sexuelle mise en place par l’État, ce concours s’inscrit dans une réflexion sur les questions liées à la sexualité. Il constitue également un outil pour les personnels éducatifs, de santé et sociaux auprès de tous les publics jeunes. » conclut Florence Thune.

Le concours, en partenariat avec plusieurs ministères (le ministère de l’Éducation nationale, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, et le ministère de la Santé) est lancé à l’occasion du 1er décembre 2017.  Le dépôt des films se clôturera le 31 janvier 2018. L’annonce des résultats se fera au moment de la conférence de presse du Sidaction , le lundi 5 mars 2018.


Le youtubeur Jimmy fait l'con : parrain du concours

Jimmy fait l'con, déjà parrain du concours VIH Pocket Films 2015/2016, soutient de nouveau cette édition.  Aux côtés de la Vice-Présidente de Sidaction, Line Renaud, il s’est rendu lundi 27 novembre au lycée agricole de Saint-Germain en Laye pour expliquer l’intérêt du concours ainsi que l’importance de la prévention.

• Plus d’informations sur le concours et l’inscription au VIH Pocket Films


L’édition 2018 du Sidaction médias aura lieu les 23, 24 et 25 mars prochain 



1Sondage Ifop-Bilendi pour Sidaction réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du du 8 au 13 février 2017 auprès d’un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 24 ans

2L’édition 2018 du Sidaction médias aura lieu les 23,24 et 25 mars prochain 

 


Mardi 28 novembre 2017
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
les derniers communiqués
  • Lundi 4 décembre 2017
    SIDACTION A ICASA 2017 [lire le communiqué]
  • Lundi 13 novembre 2017
    FRANCOISE BARRE-SINOUSSI, NOUVELLE PRESIDENTE DE SIDACTION [lire le communiqué]
  • Mardi 17 octobre 2017
    Chefs Solidaires 2017 : 450 professionnels des métiers de bouche mobilisés pour la lutte contre le sida [lire le communiqué]
  • Mardi 17 octobre 2017
    "Assez de belles paroles, Monsieur le Président, passez aux actes !" [lire le communiqué]
  • Mardi 10 octobre 2017
    LA FORMATION TRANSVERSALE, UNE DES CLES POUR FAIRE AVANCER LA LUTTE CONTRE LE SIDA [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués