Jeudi 31 mars 2022

Appel national de la lutte contre le sida et les hépatites - Interpellation des candidat.e.s à l’élection présidentielle pour en finir avec le sida et les hépatites

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

A l’occasion des élections présidentielle et législatives, 54 associations nationales et territoriales (dont 6 sociétés savantes et réseaux professionnels), 19 COREVIHs et 17 chercheurs et chercheuses sont les premiers signataire d’un appel national indiquant les 10 choix politiques à faire pour en finir avec le sida en France.

wakelet page d'accueil.jpg

Les signataires de l’Appel (1) estiment que l’objectif zéro (0 nouvelle contamination au VIH, 0 nouveau cas de sida, 0 discrimination), tel que fixé dans la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle 2017-2030, est atteignable si les moyens mis à disposition permettent d’accélérer la réponse contre le VIH et les hépatites. En effet, la crise sanitaire des deux dernières années a vu le nombre de dépistages du VIH diminuer et le déploiement de la PrEP freiné. 

Les signataires déplorent la faible présence dans le débat public actuel, des thématiques liées à la santé publique, et plus particulièrement, liées au VIH et aux hépatites. Ils rappellent par ailleurs que la lutte contre les épidémies n’est pas liée qu’aux enjeux de santé, mais aussi à ceux relevant des inégalités sociales, sociétales, climatiques ou encore géographiques. 

Parce que la lutte contre le sida est aussi, historiquement, une lutte politique, iels attendent des décideur.euse.s public.que.s des engagements concrets et soutenus pour :

- Renforcer et accélérer le déploiement sur le territoire des outils biomédicaux existants et qui ont prouvé leur efficacité (pour la prévention, le dépistage, le traitement) ;

- Affronter les facteurs sociaux et sociétaux qui entravent la pleine mise en oeuvre de ces outils, par une défense active des droits humains et la protection des populations les plus exposées au risque de contamination ;

- Assurer un soutien financier et technique aux initiatives prises par la société civile et par les acteur.rice.s scientifiques de la lutte contre le VIH ;

- Mettre en place une véritable démocratie sanitaire qui associe la société civile, les acteur.trice.s de la lutte contre le VIH et les personnes concernées dans toute leur diversité, à toutes les étapes des stratégies et décisions qui les concernent, depuis leur élaboration jusqu’à leur évaluation en passant par leur mise en oeuvre ;

- Augmenter les moyens financiers et techniques nécessaires pour lutter efficacement contre le VIH en France et à l’international.

Le VIH n’est pas une pandémie du passé mais un problème d’aujourd’hui dont on peut voir la fin si les décisions et les moyens répondent aux enjeux. Les signataires de l’Appel attendent des candidat.e.s aux élections qu’ils.elles fassent preuve d’ambition et de volonté pour répondre aux défis de la lutte contre le VIH et les hépatites et, plus largement, de l’accès à la santé. L’appel continue d’être soumis à signatures de chercheur.euse.s ainsi que d’organisations associatives souhaitant rejoindre le mouvement.


Résumé des 10 points :
Ces 10 points s’appliquent au VIH et aux hépatites virales.

1. Mettre la santé au centre des politiques publiques
2. Travailler avec et pour les populations concernées, y compris les plus pauvres et les plus discriminées
3. Adopter une politique de protection sociale et d’emploi qui profite à tou.te.s tout au long de l’existence
4. Assurer un accès universel à la santé et aux soins
5. Défendre les droits de chacun.e, refuser la discrimination et la stigmatisation
6. Accueillir dignement les personnes fuyant les persécutions ou la misère
7. Favoriser l’équité territoriale et un environnement salubre
8. Assurer l’équité et l’éducation pour tou.te.s dès le plus jeune âge, y compris dans la santé sexuelle et dans l’accès au numérique
9. Développer des programmes de recherche multidisciplinaires incluant les populations concernées dès leur conception
10. Promouvoir la santé en tant que bien public et renforcer la lutte contre le VIH au niveau mondial


1 Lien vers l’appel :
a. https://tinyurl.com/10ChoixPol
b. Wakelet : https://tinyurl.com/enfiniravec
3 Recul du dépistage en France en 2020 Une baisse des dépistages du VIH et des IST en général est observée en 2020 : (moins 14%
par rapport à 2019), et parmi eux, la diminution est nettement plus marquée chez les personnes nées à l’étranger (moins 28 %) que chez les personnes nées en France (moins 14%). Cette baisse implique des retards de diagnostic et par conséquent des infections
découvertes à un stade plus avancé (Santé publique France, 2021). https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2021/effet-de-la-pandemie-covid-19-lenombre-de-depistages-et-de-nouveaux-diagnostics-du-vih-est-en-baisse-en-2020.-connaitreson-statut-serologique-c
4 Données épidémiologiques : Chaque année, en France, environ 6000 personnes découvrent leur séropositivité VIH. 30% des découvertes de séropositivité se font à un stade tardif, 43% des nouveaux séropositifs sont des hommes ayant des rapports avec d’autres hommes, 38% sont des hétérosexuel.le.s né.e.s à l’étranger, 16% des hétérosexuel.le.s né.e.s en France, 1,5% des usagers de drogues injectables et 1,5% des personnes trans (source : santé publique France, 2021). https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-sexuellementtransmissibles/vih-sida/documents/bulletin-national/bulletin-de-sante-publique-vih-ist.-
decembre-2021

Jeudi 31 mars 2022
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
les derniers communiqués
  • Mercredi 22 juin 2022
    MARCHE DES FIERTES 2022 : « PROTEGEONS TOUS LES AMOURS » [lire le communiqué]
  • Jeudi 9 juin 2022
    LA 19ÈME ÉDITION DU DÎNER DE LA MODE AU PROFIT DE SIDACTION AURA LIEU LE JEUDI 7 JUILLET 2022 [lire le communiqué]
  • Dimanche 27 mars 2022
    Sidaction 2022 : 4 012 387 euros de promesses de dons au profit de la lutte contre le sida [lire le communiqué]
  • Jeudi 24 mars 2022
    Sidaction 2022 : les 25, 26 et 27 mars - C’est parti ! [lire le communiqué]
  • Lundi 21 mars 2022
    Sondage Ifop – Les jeunes, l’information et la prévention du sida : une dégradation qui se confirme [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués