Jeudi 17 juillet 2014

Sur leur sol, les peuples aborigènes

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

En venant à la conférence AIDS 2014, beaucoup seront surpris d’entendre les discours commencer par un rappel respectueux vis-à-vis des premiers habitants de l’Australie.
C’est en effet sur leur sol que vivent aujourd’hui les Australiens. A partir de la colonisation de l’Australie, ces peuples autochtones ont connu différents fléaux qui ont considérablement réduit leur population.

visuel_living_positive_victoria-2.jpg
Aujourd’hui, même si leurs droits en tant que citoyens sont reconnus, ils souffrent d’une inégalité frappante : alors qu’ils représentent 3 % de la population australienne, la population carcérale compte par exemple 22 % d’Aborigènes.
Leur espérance de vie est également de 17 ans plus faible que celles des autres Australiens.
Les peuples aborigènes ne sont par contre pas significativement plus affectés par l’épidémie de VIH que le reste de la population d’une manière générale.
Toutefois, il est frappant de voir que 16 % des infections à VIH sont attribuables à l’usage de drogues chez les peuples aborigènes et que les femmes de ce groupe sont plus durement frappées par l’épidémie que les autres Australiennes. 
Jeudi 17 juillet 2014
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
les derniers communiqués
  • Mardi 30 juillet 2019
    UBUNDI BWIYEMEJE : L’accès à la charge virale pour moins de VIH [lire le communiqué]
  • Mercredi 24 juillet 2019
    PrEP à la demande ou quotidienne : les résultats de l’étude ANRS Prévenir confirment la haute efficacité et la très bonne tolérance de ces deux modalités de prévention biomédicale [lire le communiqué]
  • Lundi 22 juillet 2019
    Politique de développement : le gouvernement doit presser le pas pour plus de justice sociale "ici" et "là-bas" [lire le communiqué]
  • Samedi 29 juin 2019
    LUTTE CONTRE LES PANDEMIES : LA FRANCE DOIT ETRE A LA HAUTEUR DE LA DYNAMIQUE LANCEE PAR LE ROYAUME-UNI [lire le communiqué]
  • Mercredi 26 juin 2019
    Deux ans après son lancement, l’étude ANRS Prévenir a atteint son premier objectif et a inclus plus de 3 000 volontaires [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués